Situé au coeur de l'ancienne province du Maine, dans un des plus beaux sites de la vallée préhistorique de l'Erve, le Moulin de Thévalles est un rendez-vous incontournable à la croisée de l'histoire, du patrimoine et de la mécanique.
Ce moulin à eau présente un mécanisme exceptionnel sur 4 niveaux unique dans l'ouest de la France qui, pour le plaisir des petits et des grands, sera remis en mouvement à chaque visite.

Histoire du Moulin de Thévalles

      Depuis dix siècles, trois moulins à eau se sont succédés au même emplacement. Le premier, sans doute construit vers le Xème siècle, époque où apparaissent les premiers moulins sur l'Erve, est cité dès 1260. Construit par les seigneurs de Thévalles, il s'intègre dans le dispositif de défense du château, assurant ainsi la survie de la population en cas de siège. En effet, au Moyen-âge, le moulin de Thévalles n'est accessible que d'un seul côté, solidement encadré par deux tours de la forteresse. Seule subsiste aujourd'hui la tour du puits, la tour du levant assurant la défense du pont sur l'Erve ayant disparue. En 1429, alors que les populations des environs s'y sont réfugiées, le château de Thévalles est assiégé par les troupes anglaises. Son système de défense très élaboré lui permet de résister : les Anglais battus par Jean de Thévalles sont obligés de lever le siège.

     Un second moulin sera reconstruit au XVIème siècle, ainsi que la maison du meunier dont il ne subsiste qu'une partie. Jusqu'à la fin du XVIIIème siècle, le moulin de Thévalles est un moulin « banal », c'est-à-dire que toute personne dépendant de la terre de Thévalles doit venir obligatoirement faire moudre son grain au moulin, si elle réside à moins d'une lieue du moulin …

     En 1850, la modernisation de la meunerie va décider de la reconstruction du moulin sur quatre niveaux pour l'installation d'un mécanisme dit à l'anglaise qui subsiste toujours. A cette époque, le moulin est aussi appelé usine car, outre la fabrication de la farine, il assure par une pompe le remplissage de la réserve d'eau du jardin de Thévalles. Plus tard, une dynamo produira de l'électricité. En plus, l'installation d'une poulie extérieure va permettre de communiquer la force hydraulique du moulin à toute machine se trouvant à l'extérieur. A la même époque, une pillerie à trèfle est installée en face du moulin sur l'autre rive, pour récupérer la graine de trèfle. Ce sera la seule mise en place sur l'Erve. Le moulin cesse de tourner en 1958. Depuis, conservé, puis patiemment restauré, le moulin de Thévalles est un des derniers survivants de ces moulins à eau qui, pendant des siècles, ont fait la richesse de la campagne française, lui assurant quotidiennement sa subsistance. Que l'exemple de cette époque, où chaque village de France vivait en autarcie, puisse rendre à notre génération sa sagesse et son humilité.

Réalisation Pascal-Web - Créateur de sites Internet en Mayenne  
Moulin de Thévalles - Thevalles Mill - Histoire du Moulin de Thévalles - History of Thevalles Mill - L'épeautre - Spelt
Site touristique en Mayenne - Tourist site Mayenne - Site touristique de Saulges - Tourist Site Saulges - Les grottes de saulges - The saulges caves -